Élections fédérales 2011

«Notre gouvernement va défendre les intérêts de toutes les régions, de tous les Canadiens, y compris de toute la nation québécoise»

Voilà ce que Stephen Harper a annoncé le lundi 2 mai, jour des élections fédérales, après avoir obtenu la majorité qu’il réclamait. 

 

Cinq partis politiques s’affrontaient ce mois-ci dans le cadre des élections fédérales déclenchées à la suite d’une forte oppostion au budget 2011 de M.Harper. Ce dernier, chef du Parti Conservateur, visait l’obtention de la majorité; les Libéraux, représentés par Michael Ignatieff, présentaient une plateforme électorale fort intéressante dans le but de regagner la confiance des Canadiens (malmenée par le scandale des commandites); le Bloc Québecois, dirigé par Gilles Duceppe, se présentait encore une fois afin de défendre les intérêts des Québecois sur la scène fédérale; le NPD, mené par Jack Layton, proposait une alternative aux politiques de droite des conservateurs; finalement, le Parti Vert tentait désespérément de faire élire sa chef, Elisabeth May. 

Conservateurs   Malheureusement pour les Québecois qui n’ont pas du tout voté conservateur, Stephen Harper est resté au pouvoir, encore plus puissant cette fois-ci.  Avec 167 sièges à la Chambre des Communes, M.Harper dirigera notre pays pour les 4 prochaines années. 

NPD   On parle d’une vague orange, ici au Québec. En effet, 42,87% des Québecois ont voté NPD. Contrairement au reste du Canada, qui a jeté son dévolu sur le Parti Conservateur. À la surprise générale, presque tous les candidats québecois du parti NPD ont remporté leur siège à la Chambre, pour un total de 58 sièges au Québec (102 sièges au Canada). Ils forment donc l’opposition officielle.

Libéraux   Avec 34 sièges à travers le Canada, les Libéraux ont enregistré la plus faible performance de leur histoire. Michael Ignatieff a tristement dû remettre sa démission. Le Parti Libéral a tout de même mené une bonne campagne et s’est comporté dignement dans la défaite.

Bloc Québecois   Une bien piètre performance pour Gilles Duceppe et son parti, qui récoltent seulement 4 sièges à la Chambre soit 44 de moins qu’en 2008. Défait dans son comté, Gilles Duccepe a, lui aussi, remis sa démission.

Parti Vert   Ayant concentré tous ses efforts dans la circonscription de la chef du parti, Elisabeth May, le Parti Vert a réussi de peine et de misère a faire élire cette dernière.

Finalement, Stephen Harper a plus de pouvoir suite aux élections du 2 mai, Jack Layton devient le chef de l’opposition officielle, Michael Ignatieff démissionne de même que Gilles Duccepe et Elisabeth May est l’unique députée élue de son parti.

 

-Par Florence Dubé et Frédéric Genest- 

Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Élections fédérales 2011

  1. Michel Genest dit :

    Très bon portrait de la situation. Merci! Avez-vous les résultats du vote étudiant à l’école Paul-Hubert.

Laisser un commentaire