Implication dans la communauté (David Morin)

Que sont les péistes devenus?

J’ai terminé les cinq années du Programme International en 2004, avec beaucoup de fierté, car je faisais partie des 37 personnes qui ont passé au travers de ce parcours sur 64 au départ. C’était un beau défi, exigeant et motivant et ceux qui s’impliquaient dans le programme, comme Michel Genest, ainsi que tous les professeurs qui l’ont supporté (et qui nous ont supporté), se sont donnés à 100%. Je leur dis tous merci.

Grâce à eux j’ai eu le goût de m’impliquer, de participer à changer le monde. J’ai effectuer mon DEC en Sciences Humaines à Rimouski, tout en étant impliqué à travers l’association générale, le journal dans une moindre mesure, et bien d’autres. À l’UQAR, j’ai complété un baccalauréat en Histoire et je souligne le fait que les méthodes apprises très tôt avec le PEI m’ont été très utiles tout au long de mon parcours; l’organisation des idées primaires, secondaire et tertiaires, particulièrement, apparaît dans à peu près tous mes travaux universitaires, sans parler de l’érudition sur le fascisme italien que mon projet personnel m’a donné… Tout cela en continuant de m’impliquer dans divers organismes communautaires. Cette implication communautaire, je la tiens sans contredit du temps de bénévolat que l’on devait faire à travers le PEI; tout comme les valeurs d’entraide, d’ouverture et de tolérance.

Aujourd’hui, j’ai changé de domaine; je suis retourné au Cégep en technique du Génie Civil, et j’occupe un emploi stimulant au Ministère des Transport du Québec. J’ai cependant la fierté d’avoir aidé ma communauté dans l’élaboration du livre du 75e anniversaire du village, une belle brique de 600 pages!

David Morin, étudiant du PEI, finissant 2004

dvdmrn2@hotmail.com

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire