Étudiante en psychoéducation (Valérie Dubé)

Que sont les péistes devenus?

En 2005, je terminais mes études secondaires à la Polyvalente Paul-Hubert de Rimouski. L’année suivante, j’enclenchais mon DEC en sciences de la nature sans trop encore savoir ce qui me passionnait. Deux ans plus tard, je me dirigeais en sciences géomatiques à l’Université Laval. À la fin de mon baccalauréat, j’ai été engagée comme spécialiste dans une firme spécialisée en données géospatiales. Cet emploi tout de même très stimulant et formateur me permet actuellement de payer mon retour aux études.

Et oui! parce qu’après près d’un an en poste, je cherchais toujours une flamme, une passion pour m’animer. C’est alors que j’ai découvert le baccalauréat en psychoéducation de l’Université de Trois-Rivières que je complète actuellement. Après plusieurs heures de bénévolat dans des maisons des jeunes, CHSLD, CPE, organismes communautaires et un merveilleux emploi auprès d’un jeune autiste, je peux maintenant dire avec assurance que j’aurai le plus beau métier du monde!

Bien sûr que mes acquis du PEI me suivent encore aujourd’hui! J’ai développé une facilité de synthèse et de rédaction qui m’est maintenant naturelle. Je donne également des services d’aide aux devoirs dans une école aux adultes qui m’amène à partager avec les étudiants les méthodes de travail que nous avons eu la chance d’acquérir au PEI.

Valérie Dubé, étudiantes du PEI, finissante en 2005

Pour communiquer avec Valérie: valerie.dube87@gmail.com

PS: Le PP de Valérie portait sur Gandhi

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire